Stérilisation et risque de vaginite chez la chienne.

Publié 01 Avril 2022

La stérilisation pourrait affecter la composition du microbiome de bactéries lactiques et entraîner le développement d'une vaginite.

L'intérêt pour l'utilisation de micro-organismes comme probiotiques s'est progressivement accru au fil des ans, les producteurs d'acide lactique étant les plus largement utilisés. Ainsi, les bactéries productrices d'acide lactique (LAB) sont un groupe de bactéries gram-positives qui procurent de nombreux avantages à leur hôte.

Les études portant sur les LAB vaginales sont rares chez la chienne, malgré le fait que leur rôle ait été bien décrit chez la femme. Les LAB, spécifiquement Lactobacillus spp., sont prédominantes dans le microbiote vaginal des femmes fertiles et jouent un rôle fondamental dans l'homéostasie de l'appareil reproducteur, contribuant ainsi à la prévention des maladies urogénitales.

Dans ce contexte, une nouvelle étude, menée dans différentes universités espagnoles, a visé à déterminer le potentiel probiotique in vitro des LAB vaginales de chiennes saines en évaluant leur innocuité microbienne, leur résistance microbienne aux conditions gastro-intestinales et leur capacité antimicrobienne.

Pour mener à bien l'étude, 94 chiennes de races et d'âges différents ont été incluses, allant de sept mois à 10 ans. Toutes les chiennes étaient des patientes de l’Hospital Clínic Veterinari de la Universitat Autònoma de Barcelona. Les femelles ont été réparties en quatre groupes différents, stérilisées (25), en chaleur (48), gestantes (5) et présentant une vaginite (16).

Sur les 94 chiennes, 37 étaient négatives en culture pour les LAB, ce qui représente un total de 60,6 % de chiennes présentant un développement positif de LAB. Initialement, un total de 100 souches de LAB ont été isolées des 57 écouvillons positifs. La bactérie productrice d'acide lactique la plus fréquemment isolée était Lactococcus spp. (51% des échantillons), suivie de Lactobacillus spp. (25% des échantillons).

Au vu de ces données, étant donné que les LAB vaginales se sont avérées d'origine fécale, "on pourrait raisonnablement supposer qu'une pathologie systémique capable de modifier la composition du microbiome intestinal pourrait, à son tour, modifier la composition du microbiome vaginal".

MANQUE DE LAB CHEZ LES CHIENS STÉRILISÉES

De même, "le rôle des LAB dans la santé vaginale a été largement étudié chez les femmes", et "un rôle probable de ces bactéries dans la santé vaginale canine est envisageable", ajoutent les auteurs.

Cette hypothèse est étayée par les résultats de l'étude, "qui a montré que 50% des chiennes atteintes de vaginite clinique présentaient un nombre de LAB très faible, voire absent, dans la muqueuse vaginale".

Un autre résultat intéressant concerne les chiennes stérilisées. Comme l'expliquent les experts, « près de 70 % des chiennes testées présentaient un nombre très faible ou aucune LAB vaginale. Ce résultat est cohérent avec ceux précédemment observés chez les femmes, car les lactobacilles sont les bactéries les plus répandues chez les femmes de la puberté au début de la ménopause, suggérant fortement un lien avec les niveaux d'œstrogène.

Sur la base de cette prémisse, les chiennes stérilisées sont comparables aux femmes ménopausées, "puisqu'aucun stéroïde ovarien n'est produit. Par conséquent, des niveaux faibles ou inexistants de LAB vaginales pourraient être quelque peu attendus chez les chiennes castrées. »

En revanche, seules 3 des 100 souches de LAB isolées, toutes appartenant au genre Lactobacillus, ont montré un potentiel probiotique in vitro en fonction de leur innocuité microbienne, de leur résistance aux conditions gastro-intestinales et de leur capacité antimicrobienne.

Par conséquent, « les résultats présents mettent en évidence la pertinence de ne pas considérer toutes les souches de LAB comme un agent probiotique potentiel. Comme démontré ici, seules quelques souches répondaient aux exigences spécifiques, soutenant qu'une évaluation individuelle de leur capacité probiotique est obligatoire."