Recherchons chiens presentant une meningo-encephalite d’origine indererminee

Publié 10 Février 2014

Le terme méningo-encéphalite d’origine indéterminée ou « meningo-encephalitis of unknown origin (MUO) » regroupe les méningo-encéphalites granulomateuses, les méningo-encéphalites nécrosantes et les leuco-encéphalites nécrosantes. Ce sont des affections inflammatoires du système nerveux central du chien dont l’étiologie reste incertaine. On utilise la terminologie « MUO » en absence de confirmation histologique. L’étiologie de la méningo-encéphalite demeure indéterminée, bien qu’une origine auto-immune soit suspectée. Sans traitement, l’évolution de cette maladie est rapidement fatale.

Les signes cliniques observés reflètent la localisation et la multiplicité des lésions au sein du système nerveux central. Le diagnostic est basé sur les résultats de l’examen clinique et neurologique, les résultats d’une prise de sang complètes, les résultats d’une ponction du liquide cérébro-spinal (LCS), et les resultats d’un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM). Le traitement de la méningo-encéphalite d’origine indéterminée se veut immunosuppresseur: l’administration de corticostéroïdes à forte dose, éventuellement combinée avec l’ajout d’autres immunosuppresseurs comme la cyclosporine.    

Un programme de recherche, mené à la Faculté Vétérinaire de Gand est actuellement en cours sur la MUO. Il concerne optimisation du diagnostic, du traitement et de l’espérance de vie pour cette maladie. Après réalisation ses examens nécessaires à la confirmation du diagnostic, le chien sera suivi pour une durée de 6 mois pendant l’administration du traitement. Le propriétaire sera convié à des visites de contrôle à 2, 4 et 6 mois  après le diagnostic. Lors de ces visites, il sera effectué un examen neurologique, une ponction de LCS et un examen IRM (seulement après 4 mois). L’étude s’intéressera à l’efficacité de 2 traitements pour cette affection.

Cette étude propose des soins de qualité maximale pour l’animal ainsi que des conditions financiers intéressantes pour les propriétaires. Nous demandons l’aide des vétérinaires locales afin de motiver les propriétaires d’animaux présentant possiblement la méningo-encéphalite d’origine inconnue. Nous espérons aisni améliorer le diagnostic de la MUO, le traitement et l’espérance de vie des animaux atteints.  

 

Pour de plus amples informations

Recherchons chiens presentant une meningo-encephalite d’origine indererminee