Que faire de la dépouille d’un animal de compagnie décèdé ?

Publié 14 Février 2018

Que faire de la dépouille d’un animal de compagnie décèdé ? Plusieurs possibilités existent:
 
Enterrement dans le jardin du propriétaire
Si cette option semble à première vue la plus évidente, il faut toutefois faire attention : cette pratique n’est pas autorisée dans toutes les communes. Il est donc vivement conseillé au propriétaire de se renseigner préalablement auprès de l’administration communale de son domicile.
 
Enterrement dans un cimetière officiel
De nombreux cimetières animaliers ont vu le jour ces dernières années. Il s’agit d’une bonne alternative dans les communes où l’enterrement dans le jardin n’est pas autorisé, ou pour les propriétaires qui refusent la crémation.
 
Crémation individuelle
Elle est réalisée dans des crématoriums dédiés aux animaux. Ces sociétés se chargent de tout, de l’enlèvement de la dépouille à la remise des cendres au domicile du propriétaire ou chez le vétérinaire. Sur demande, il est possible d’organiser une cérémonie d’adieu, ainsi que d’être présent lors de la crémation.
 
Crémation groupée
Elle est réalisée par les mêmes prestataires que pour les crémations individuelles, sauf que plusieurs animaux sont incinérés en même temps et qu’il n’est pas possible pour le propriétaire de récupérer les cendres ou d’assister à l’incinération. La crémation groupée présente l’avantage d’être plus économique que la crémation individuelle.
 
Taxidermie (empaillage)
L’animal reste intact et conserve son aspect « vivant ». Cette solution relativement onéreuse présente le désavantage d’un délai de récupération de l’animal pouvant atteindre plusieurs mois.
 
Traitement industriel (clos d’équarrissage)
Des sociétés spécialisées, non ouvertes au public, collectent les dépouilles animales pour les transformer ou les éliminer. Les résidus inutilisables sont utilisés comme combustible dans les fours industriels. C’est la solution la plus économique pour les propriétaires qui n’optent pas pour une des options citées ci-dessus.
 

Que faire de la dépouille d’un animal de compagnie décèdé ?