Nouvelle étude révèle que les chiens réduisent le stress chez les enfants

Publié 15 Septembre 2022

Selon l'étude, les interactions avec des chiens entraînent des niveaux de cortisol significativement plus faibles chez les enfants.

De nouvelles recherches ont révélé que les interactions avec un chien peuvent réduire considérablement les niveaux de stress chez les enfants avec et sans besoins spéciaux. 

L'étude a comparé les niveaux de cortisol chez les enfants du primaire qui ont participé à des séances d'intervention assistées par un chien, à des séances de relaxation ou à aucune intervention.

L'exposition à long terme aux facteurs de stress peut avoir des effets néfastes sur l'apprentissage, le comportement, la santé et le bien-être des enfants tout au long de leur vie. Diverses approches pour soulager le stress dans les écoles ont été explorées, notamment le yoga, la pleine conscience, la méditation, l'activité physique, les interventions de type enseignement et les interventions assistées par des animaux.

Les chercheurs ont mesuré les niveaux de cortisol, l'hormone du stress, dans la salive de 105 enfants âgés de 8 à 9 ans dans quatre écoles, ainsi que chez 44 enfants d'âge similaire de sept écoles ayant des besoins éducatifs spéciaux. Les enfants ont été répartis au hasard en trois groupes : un groupe avec chiens, un groupe de relaxation et un groupe de contrôle.

Dans le groupe avec chiens, les participants ont interagi pendant 20 minutes avec un chien dressé et son maître ; le groupe de méditation impliquait une séance de relaxation de 20 minutes. Les séances ont eu lieu deux fois par semaine pendant quatre semaines. Le groupe témoin est allé à l'école normalement.

Selon l'étude, les interactions avec les chiens entraînent une baisse significative des niveaux de cortisol chez les enfants des écoles ordinaires et des écoles spécialisées. Dans les écoles conventionnelles, les enfants des groupes de contrôle et de relaxation avaient des augmentations du cortisol salivaire moyen au cours de la période scolaire. En revanche, les enfants qui ont participé à des séances de groupe ou individuelles avec des chiens n'ont pas eu d'augmentation statistiquement significative des niveaux de stress. De plus, leurs niveaux de cortisol étaient, en moyenne, immédiatement inférieurs après une seule séance avec un chien.

Pour les enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux, des schémas similaires ont été observés, avec des diminutions du cortisol après des interactions avec des chiens. Les auteurs concluent que les interactions avec des chiens peuvent atténuer efficacement les niveaux de stress chez les enfants en âge scolaire, mais notent que des recherches supplémentaires sont nécessaires sur les durées et les contacts idéaux avec les chiens pour un obtenir un effet optimal.