Les citoyens européens reconnaissent les avantages de l'utilisation de médicaments vétérinaires

Publié 21 Juin 2021

Une enquête montre une prise de conscience croissante des avantages de l'utilisation des médicaments vétérinaires, à la fois pour le bien-être des animaux et pour une production alimentaire durable.

Une enquête commandée par AnimalhealthEurope dans 8 pays européens a interrogé les connaissances et les opinions des citoyens sur l'utilisation de médicaments vétérinaires pour le traitement et la prévention des maladies chez les animaux de compagnie et les animaux de rente. D'une part, les résultats montrent une méconnaissance des règles d'utilisation des médicaments vétérinaires et certains citoyens expriment leur inquiétude quant à l'utilisation de certains médicaments. D'autre part, la prise de conscience des avantages de leur utilisation pour le bien-être animal et une production alimentaire durable est largement reconnue.

En ce qui concerne les animaux de rente, la grande majorité des répondants s'accordent sur l'importance de la vaccination. 69 % conviennent que les animaux de ferme devraient être vaccinés régulièrement et 74 % conviennent que la prévention des maladies vaut mieux pour les animaux de rente que le traitement. De plus, 61 % notent que la vaccination régulière peut aider à réduire le besoin d'antibiotiques vétérinaires dans les fermes. 

Aussi, 61 % pensent que les médicaments vétérinaires ont un impact positif sur le bien-être des animaux d'élevage ; 68 % pensent que la vaccination des animaux de rente aide à prévenir la transmission de maladies à l'homme ; 77% considèrent que des animaux de productuion en bonne santé permettent aux éleveurs de produire et de fournir de la nourriture de manière durable ; et 80% indiquent que des animaux d'élevage sains produiront des produits de meilleure qualité.

En ce qui concerne les animaux de compagnie, les soins préventifs sont également reconnus comme importants, 76% des personnes interrogées étant d'accord pour que les animaux de compagnie soient vaccinés régulièrement. 78% pensent que les animaux de compagnie devraient être vus par un vétérinaire régulièrement (au moins une fois par an) et 80% pensent qu'il est important d'utiliser fréquemment la prévention contre les puces et les tiques lorsqu'on a un animal de compagnie.

Cependant, un manque de connaissances sur les règles et réglementations relatives à l'utilisation des médicaments vétérinaires a été identifié, et 40% des répondants pensaient que les fermes biologiques ne peuvent pas utiliser d'antibiotiques vétérinaires. 59% ignorent que l'utilisation d'hormones comme activateurs de croissance chez le bétail n'est pas autorisée en Europe, et 62% ignorent que l'utilisation d'antibiotiques vétérinaires comme promoteurs de croissance chez le bétail n'est pas autorisée non plus.

Concernant les résultats de l'enquête, Roxane Feller, secrétaire générale d'AnimalhealthEurope, explique que « la prise de conscience des nombreux avantages est encourageante car nous, avec nos membres, avons déployé beaucoup d'efforts pour communiquer les contributions positives que les médicaments vétérinaires apportent et le rôle que des animaux en bonne santé dans un avenir durable pour l'Europe. Nous sommes également heureux de noter que 74% des personnes interrogées ont déclaré croire que les éleveurs se soucient de la santé et du bien-être de leurs animaux. Ce qui est inquiétant, c'est le manque de connaissance des règles d'utilisation, notamment autour des antibiotiques, car c'est ce qui conduit souvent à une désinformation imprégnant les points de vue et opinions des gens, ainsi que l'actualité ou les reportages. Notre industrie s'efforcera de communiquer davantage et mieux sur ces questions dans les mois et les années à venir. »