Le type de régime affecte le métabolisme des chiens sains et atopiques

Publié 18 Février 2021

Une étude menée à la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université d'Helsinki examine comment les aliments crus et secs commerciaux affectent le métabolisme du chien.

De nombreux propriétaires de chiens pensent qu'une alimentation crue pourrait être une option saine pour leur animal de compagnie, mais il y existe très peu de recherches scientifiques à ce sujet. En revanche, la dermatite atopique du chien est l'une des maladies pour lesquelles un traitement diététique est recherché. L'étude a recueilli des données sur la façon dont l'alimentation affecte le métabolisme chez les chiens sains et atopiques.

Les chiens inclus dans l’étude ont été divisés en deux groupes en fonction du régime alimentaire reçu. Un groupe a reçu des aliments commerciaux riches en graisses et faibles en glucides crus, et l'autre, des aliments secs commerciaux, modérément gras et riches en glucides. Les chiens ont été testés par analyse de sang et d'urine pour étudier les métabolites produits.

La différence des métabolites sanguins et urinaires entre les groupes était importante, mais il n'y avait pas de différences significatives entre les chiens sains et atopiques avant ou après l'étude. Cependant, l'essai a révélé que la dermatite atopique sous-jacente peut conditionner la réponse métabolique des chiens au régime alimentaire, car les plus grandes différences entre les groupes d'alimentation ont été observées chez les individus atopiques après plusieurs mois de régime d'essai.

« Bien que les résultats soient préliminaires, notre étude pilote suggère que certains changements dans le métabolisme du groupe de régime à base de viande peuvent être bénéfiques, tandis que des changements chez ceux qui ont mangé des aliments secs seraient préjudiciables à la santé », explique Robin Moore, chercheur de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université d'Helsinki. 

Les chiens qui mangeaient de la viande crue avaient des niveaux significativement élevés de carnitine et de créatine à la fin de l'étude. La carnitine est un acide aminé clé dans le métabolisme des graisses et important pour le bien-être du cœur. La créatine, en revanche, est importante dans la production d'énergie dans les cellules musculaires. Les chiens qui mangeaient des aliments crus avaient également des niveaux plus élevés de ribose-5, un composé qui indique que le métabolisme de ces chiens avait été modifié et qu'ils dépendaient davantage des graisses et des protéines pour l'énergie.

Les chiens nourris avec de la nourriture sèche avaient des niveaux plus élevés de méthionine et de cystathionine dans le sang, des composés impliqués dans de nombreux processus de régulation génétique, tels que l'élimination de l'homocystéine du corps et l'activation du cycle de la méthionine. 

En conclusion, « les différences dans le sang et l'urine indiquent que les voies métaboliques inflammatoires chez les chiens étaient plus actives chez les chiens qui mangeaient de la nourriture sèche, et en particulier chez les chiens atopiques qui mangeaient de la nourriture sèche », explique Moore.