Le coup de chaleur, un motif d'urgence sérieux pour les vétérinaires

Publié 13 Juillet 2022

Éviter les promenades en milieu de journée, emporter de l'eau et prendre soin des coussinets de l'animal font partie des mesures de prévention.

L'été est là et, avec lui, les mois les plus chauds de l'année. Si en règle générale nous devons prendre des précautions contre les premières vagues de chaleur, nous constatons déjà que cet été sera plus chaud que la normale. C'est pourquoi il est important de rappeler que les températures élevées peuvent affecter notre santé de plusieurs manières, mais aussi celle des animaux de compagnie, qui sont encore plus exposés à ces conditions climatiques.

La chaleur peut en effet affecter très négativement les animaux de compagnie et donc, être un motif d’urgence sérieux pour les structures vétérinaires.

Plus de 10 % des cas de coup de chaleur détectés chez le chien sont classés comme graves, dont plus de la moitié finissent par mourir. En général, un coup de chaleur ne devrait pas causer de problèmes graves si vous agissez rapidement et le stabilisez. Mais si nous ne prenons pas le temps de le résoudre, nous mettons la vie de notre animal de compagnie en danger.

Comment détecter un coup de chaleur ?

Les experts indiquent que la première chose à examiner est la respiration de l'animal. Le halètement intense est le moyen le plus visible de se rendre compte que la température corporelle de l'animal s'élève au-dessus de la normale, en plus d'une transpiration excessive sur les coussinets des pattes, d'altérations de la salivation ou de difficultés dans leurs mouvements. 

Les chiens transpirent par les coussinets de leurs pattes, qui sont en contact avec l'asphalte qui peut atteindre 70°C en été, et ils se thermorégulent en haletant, ce qui les expose à un plus grand risque que les humains.

L'un des facteurs qui déterminent l'impact de la chaleur sur les chiens est leur anatomie. Les races brachycéphales, comme le Bouledogue français, le Bouledogue anglais, le Carlin ou le Boxer, entre autres, ont un palais mou un peu plus long que les autres races et qui rend la respiration difficile, ce qui est le principal facteur de risque de coup de chaleur.

Quelques recommandations doivent être suivies pour éviter ces situations : éviter les promenades en milieu de journée, lorsque l'incidence du soleil est plus importante et les températures plus élevées ; toujours avoir de l'eau à portée de main pendant les promenades et faire des pauses pour le repos et la réhydratation ; surveiller les coussinets en cas de transpiration excessive et surtout de brûlures ; et ne pas laisser les animaux seuls dans la voiture. Même en laissant les fenêtres ouvertes, la température à l'intérieur de la voiture peut être jusqu'à 5 degrés plus élevée qu'à l'extérieur.