Influence de la prise de poids sur le risque de fourbure chez le cheval

Publié 02 Avril 2019

Selon une nouvelle étude, la prise de poids chez le cheval fait plus que doubler le risque de fourbure. Une surveillance régulière du poids est donc vivement recommandée. 

Le gain de poids fait plus que doubler le risque de fourbure chez les chevaux et les poneys, selon une nouvelle étude. L'étude, menée par le Royal Veterinary College (RVC), le Animal Health Trust(AHT) et le Rossdales Equine Hospital, a également révélé que les poneys et leurs croisements couraient un risque accru.

Les chercheurs soulignent l’importance pour les propriétaires de surveiller le poids de leur animal afin de prévenir les effets néfastes sur la santé.

Dans cette étude, les scientifiques ont recueilli des données auprès des propriétaires de plus de 1 000 chevaux et poneys à travers le Royaume-Uni. Pendant 29 mois, ces propriétaires ont rapporté la gestion, la santé et le poids de leurs animaux via un questionnaire en ligne personnalisé et développé par l’équipe de scientifiques. 

Les chercheurs ont découvert qu'un risque élevé de fourbure était présent chez les chevaux ferrés ou parés à des intervalles de plus de huit semaines et chez les chevaux qui mettaient longtemps à se remettre d’un épisode de boiterie.

L'étude a également révélé que les facteurs liés au pâturage, à l'alimentation et à la santé étaient étroitement liés au développement de la fourbure – un élément que l'équipe souhaite d’ailleurs approfondir.

Le Dr Dee Pollard de l’AHT commente qu’il s’agit de l’une des plus importantes, et la première, des études en ligne sur la fourbure, où des informations régulières ont été collectées auprès du même groupe de propriétaires et ce, en temps réel.

La relation entre la fourbure et de nombreux facteurs potentiels de gestion et de santé a été évaluée et ceux qui étaient le plus susceptibles d’être présents avant la déclaration d’un épisode de fourbure ont été identifiés. 

Toujours selon le Dr Pollard, des preuves solides sont maintenant disponibles pour élaborer des lignes directrices sur la prévention de la fourbure et un certain nombre de pistes à explorer dans le futur. Il rappelle également l’importance de la surveillance systématique et régulière du poids et de l’état corporel. 

Source : International Animal Health Journal.

Photo : Nicola Giordano - Pixabay