Étude du lymphome félin comme modèle de la maladie chez l'homme.

Publié 13 Mai 2021

Le lymphome félin de bas grade est un cancer digestif émergent qui peut servir de modèle pour étudier la maladie chez l'homme.

Le trouble lympho-prolifératif à cellules T du tractus gastro-intestinal (LPD) (GI-TLPD) est un lymphome primaire humain rare qui a récemment été inclus dans la révision de la classification de l'Organisation Mondiale de la Santé des néoplasmes lymphoïdes.

En revanche, le lymphome intestinal félin de bas grade à cellules T (LGITL) est une maladie émergente chez le chat domestique dont l'incidence devient préoccupante car elle peut mettre en danger la vie de l'animal. Ce cancer affecte principalement les chats âgés, et est associé à des signes non spécifiques du tractus gastro-intestinal et à une évolution indolente.

Dans une étude récente, il a été déterminé si le LGITL félin pouvait servir de modèle d'étude pour le GI-TLPD humain. Pour mener à bien la recherche, les données cliniques, de laboratoire et radiologiques ont été analysées, et des études histopathologiques et moléculaires ont été effectuées sur des biopsies de l'intestin grêle de 22 chats domestiques diagnostiqués avec LGITL.

L'analyse histopathologique a indiqué que le LGITL était localisé principalement dans le jéjunum. De plus, il a été observé que la lamina propria de l'intestin grêle était infiltrée par un grand nombre de lymphocytes T. Le nombre de lymphocytes intraépithéliaux (IEL) était élevé dans tous les cas. La monoclonalité du gène de la chaîne gamma du récepteur des lymphocytes T a été retrouvée dans 86% des cas. Ces résultats ont confirmé que le LGITL félin partage des caractéristiques cliniques et histopathologiques avec le TLPD-GI humain.