Des recherches suggèrent que le cancer de la peau chez le chien peut être mieux traité.

Publié 22 Janvier 2019

Des recherches menées par des scientifiques et des vétérinaires anglais ont permis de déterminer comment un traitement amélioré pourrait être offert aux chiens atteints d'une forme courante de cancer de la peau.

L’Animal Health Trust (AHT), basé dans le Suffolk, en collaboration avec l’Université de Liverpool, a identifié les modifications génétiques d’une forme courante de cancer de la peau, liées à la propagation tumorale.

Les tumeurs mastocytaires cutanées sont la forme de cancer de la peau la plus répandue chez le chien. Les formes agressives de ces tumeurs récidivent souvent ou se propagent aux ganglions lymphatiques locaux, au foie et / ou à la rate, et sont susceptibles de provoquer la mort en un an seulement.

A l’heure actuelle, les vétérinaires ne disposent pas de test permettant de prédire avec précision si la tumeur mastocytaire cutanée d'un chien va se propager ou non. Aucun traitement ne peut empêcher la tumeur de se propager et prévenir un décès prématuré. La seule option disponible est la chimiothérapie, utilisée pour ralentir la propagation de la tumeur.

Mike Starkey, responsable de l'oncologie moléculaire de l'AHT, a déclaré : "Les résultats de cette étude sont le fruit de nombreuses années de travail. Ils sont importants car de nombreux chiens souffrent de tumeurs mastocytaires cutanées. Le cancer frappe un chien sur quatre et la recherche est le seul moyen de lutter contre la maladie."

L'AHT pense que les recherches du Dr Starkey pourraient être utilisées par les vétérinaires pour mieux déterminer la meilleure façon de traiter les chiens atteints de mastocytes, favorisant potentiellement le développement de nouveaux médicaments anti-tumoraux chez les chiens affectés.

Partant de cette découverte, les scientifiques impliqués dans la recherche espèrent développer le tout premier test de pronostic non invasif permettant de déterminer avec précision si les mastocytes cutanés se propagent et si la chimiothérapie convient. L'AHT a également indiqué que la disponibilité d'un tel test permettrait aux chiens atteints de ce type de cancer de recevoir le traitement le plus approprié, réduisant ainsi les traitements inutiles et non bénéfiques.

 

Source : Animal Pharm