Conséquences du Brexit pour les voyages avec des animaux de compagnie

Publié 04 Janvier 2021

À partir du 1er janvier 2021, la Grande-Bretagne est considérée comme un pays tiers pour l'Union européenne, de sorte que les animaux de compagnie de ce pays sont considérés comme non-UE et sont soumis à des contrôles à l'entrée dans l'UE, avec les dispositions de l'article 13, paragraphe 2, du règlement (UE) n ° 576/2013. Cependant, l'Irlande du Nord continuera à être traitée comme un État membre de l'UE, conformément aux dispositions du protocole sur l'Irlande / l'Irlande du Nord, dans le cadre de l'accord de retrait.

Les nouvelles règles entrent en vigueur le 1er janvier et ne s'appliquent qu'aux mouvements non commerciaux d'animaux de compagnie (chats, chiens, furets).

Animaux de compagnie résidant en Grande-Bretagne et en visite dans l'UE

Le « Passeport européen pour animaux de compagnie » n'est plus valable.

Un certificat zoosanitaire délivré par un vétérinaire officiel est requis pour chaque entrée et n'est valable que pour une période maximale de quatre mois. Ce certificat doit prouver une vaccination antirabique valide.

De plus, avant d'entrer en Finlande, en Irlande, à Malte ou en Irlande du Nord depuis la Grande-Bretagne, les chiens doivent être traités contre Echinococcus multilocularis (une forme de ténia) et ce traitement doit être certifié par le vétérinaire officiel ou autorisé.

Les animaux de compagnie entrant dans l'UE ou en Irlande du Nord après la fin de la période de transition (à partir du 1er janvier) doivent se présenter à un point d'entrée désigné pour que les voyageurs subissent les contrôles de conformité nécessaires.

Animaux résidant dans l’UE et visitant la Grande-Bretagne

Le « Passeport européen pour animaux de compagnie » est toujours valable. L'animal doit être vacciné contre la rage au moins 21 jours avant l'entrée, identifié par une puce et doit être âgé d'au moins 12 semaines.

À partir du 1er juillet, les animaux doivent être présentés à un point d'entrée désigné pour les voyageurs en Grande-Bretagne.

Lorsque les animaux rentrent chez eux, ils doivent également se présenter à un point d'entrée désigné pour les voyageurs.

Lorsque les chiens retournent en Finlande, en Irlande, à Malte et en Irlande du Nord, ils doivent être traités contre Echinococcus multilocularis.