Boehringer Ingelheim et GNA Biosolutions s'associent pour développer un diagnostic vétérinaire d'urgence

Publié 02 Avril 2019

La collaboration a été annoncée récemment par Boehringer Ingelheim et GNA Biosolutions. Prévu pour être utilisé avec la plateforme portable de diagnostic moléculaire de GNA, le test vise à contribuer à la lutte contre la propagation mondiale de cette maladie mortelle. Aucun vaccin efficace n'existe pour le moment.

Nous ne savons pas encore dans quelle mesure la PPA, une infection virale dévastatrice pour le porc, va continuer à se propager et à mettre en péril le commerce de porcs et l'offre actuelle. L'épidémie de PPA est responsable de l'abattage de plus de 600 000 porcs au cours de ces derniers mois rien qu'en Chine. La Belgique est touchée depuis septembre 2018. Plus de 600 sangliers ont succombé à la PPA et 4000 porcs ont été préventivement abattus dans la zone concernée.

Les partenaires

« Nous sommes ravis d'entamer cette collaboration avec Boehringer Ingelheim, un leader mondial de la santé animale. Ce partenariat met l’accent sur le rôle que joue GNA Biosolutions dans le domaine en pleine croissance des diagnostics hors laboratoire et permet d'étendre l'application de notre technologie « Pulse Controlled Amplification » (PCA) à la protection animale », explique le Dr Lars Ullerich, co-fondateur et directeur général de GNA Biosolutions. 

« Avec GNA Biosolutions, nous mettons tout en oeuvre pour élaborer des solutions globales pour les vétérinaires, les éleveurs et le secteur agro-alimentaire. Cette plateforme ciblée permettra de prendre des décisions plus rapides à partir de données de diagnostic plus complètes », indique Rolf-Dieter Günther, Global Head of Diagnostics & Monitoring Animal Health chez Boehringer Ingelheim.

Le Dr Alain Wille, Global Head de la Business Unit Porcs chez Boehringer Ingelheim, complète : « ce partenariat est un exemple de plus de notre engagement pour la prévention et des efforts que nous continuons de déployer pour contrôler les maladies porcines. » Ainsi, Boehringer Ingelheim démontre une fois de plus son engagement pour la prevention et l'innovation.

La PPA n'affecte pas l'homme.