Antibiotic Awareness Week: La mise en oeuvre dans le cadre de Belpork d’un enregistrement et d’un monitoring des antibiotiques plus poussés porte ses

Publié 16 Novembre 2016

La mise en oeuvre dans le cadre de Belpork d’un enregistrement et d’un monitoring des antibiotiques plus poussés porte ses fruits : la diminution de la consommation est amorcée.

Depuis 2014, Belpork fournit par le biais du projet « Registre AB » une contribution majeure à la réalisation des objectifs de réduction fixés en matière d’utilisation des antibiotiques vétérinaires. Les efforts supplémentaires déployés dans le cadre du cahier des charges Certus ont en outre permis d’amorcer, au niveau des exploitations Certus, une tendance baissière pour ce qui est du recours aux antibiotiques.

En 2016 aussi, Belpork a poursuivi sur sa lancée. Différentes initiatives entreprises par le secteur et les autorités ont été soutenues et des mesures supplémentaires ont également été prises dans la cadre des projets propres.

Les résultats pour 2014 et 2015

L’analyse des données d’utilisation d’antibiotiques par les exploitations Certus ayant pendant deux ans participé au Registre AB de manière ininterrompue révèle pour toutes les catégories animales une diminution claire du recours à ces substances entre 2014 et 2015. Durant ces deux années, les chiffres d’utilisation les plus élevés ont été observés au niveau des porcelets (sevrés). Ces données démontrent que ce sont principalement des produits présentant un code couleur AMCRA orange qui sont utilisés, les pénicillines et tétracyclines à large spectre représentant à elles deux près de la moitié de l’ensemble des jours de traitement dans les exploitations Certus. Les produits rouges, qui sont les plus importants de manière critique, représentent environ 7% de l’ensemble des jours de traitement. Le recours à ces produits se concentre principalement au niveau des porcelets. Les antibiotiques sont surtout utilisés pour traiter des problèmes respiratoires ainsi que des troubles généraux. La majeure partie des administrations se fait par voie orale, dans une très large mesure à l’aide de prémélanges médicamenteux contenant des antibiotiques.

Des mesures supplémentaires pour les grands utilisateurs d’antibiotiques dans le cadre de Certus

Dans le cadre du lancement du nouveau cahier des charges de Certus le 1er janvier 2016 ont été intégrées une série de normes supplémentaires qui contribuent à réduire le recours aux antibiotiques et à favoriser une utilisation plus responsable de ces derniers. Les grands utilisateurs sont ainsi tenus d’identifier, en concertation avec le vétérinaire de guidance de l’établissement, les sources des problèmes au sein de leur exploitation et de définir des points d’action adéquats.

En outre, l’utilisation déraisonnable de produits antimicrobiens auxquels un code couleur rouge a été attribué dans le vade-mecum d’AMCRA sera également évitée. Une justification claire assortie d’un examen diagnostique et un test de sensibilité aux antibiotiques sont en effet requis pour justifier le recours à ces substances.

L’extension du Registre AB aux volailles

La question de l’extension du Registre AB aux éleveurs de volailles fut soumise à Belpork en 2016. Une collaboration entre Belpork et Belplume fut initiée à cette fin et l’objectif est de lancer le projet pour les volailles en 2017, par le biais de l’initiative de qualité Belplume.

La collaboration entre Belpork et les autorités

Le 30 juin 2016, le Ministre de l’Agriculture Willy Borsus ainsi que la Ministre de la Santé publique Maggie De Block ont signé la ‘Convention entre l’Autorité fédérale et tous les partenaires sectoriels concernés par la réduction de l'usage d'antibiotiques dans le secteur animal’. Belpork a également signé cette convention et s’est, dans ce cadre, entre autres engagé à poursuivre le développement du Registre AB, à introduire par le biais du cahier des charges de nouvelles mesures concernant les grands utilisateurs et à mettre en place un échange de données aussi efficace que possible avec Sanitel-Med, le système national de collecte des données qui a été développé en 2016 par les pouvoirs publics.

Les autorités ont introduit une obligation légale d’enregistrement pour l’ensemble des éleveurs de porcs, de poulets, de poules pondeuses et de veaux de boucherie. Belpork prévoit un échange de données automatique entre le Registre AB et Sanitel-Med moyennant l’accord de l’intéressé. L’éleveur qui utilise le Registre AB ne devra donc pas fournir d’effort supplémentaire pour répondre au prescrit de la législation.

Vous souhaitez obtenir de plus amples informations ? Contactez :

Laurien Van Heupen

Responsable de projet Registre AB

Tél.: 02 552 80 61

E-mail : laurien.vanheupen@vlam.be ou abregister@belpork.be

Site web : www.registreab.be