Les piprants

Publié 15 Novembre 2019

Une nouvelle classe d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Les piprants bloquent le récepteur des prostaglandines EP4 impliqué principalement dans l’effet pro-inflammatoire et hyperalgésiant. Contrairement aux anti-inflammatoires non stéroïdiens classiques, qui inhibent la synthèse des prostaglandines, ils épargnent l’action des prostaglandines constitutives, ce qui leur confère un ratio efficacité/innocuité intéressant.