La myopathie atypique des équidés

Publié 13 Mai 2014

Depuis quelques années, une nouvelle affection a fait son apparition chez le cheval ; elle porte le nom de « myopathie atypique ». Cette affection est une grave maladie musculaire qui, dans un délai très court, atteint la quasi-totalité des muscles. Chaque année, on constate une nette augmentation du nombre de cas. Ainsi, entre 19 octobre 2013 et aujourd’hui, une quarantaine de cas ont été présentés à la Faculté de Médecine Vétérinaire de Gand. Les foyers s’observent surtout lors de changements climatiques, lorsque le temps devient plus froid et plus humide. Dès lors, cette affection est principalement décrite en automne et au printemps. Elle concerne généralement des chevaux maintenus en permanence en prairie et qui ne reçoivent pas d’alimentation complémentaire. Durant ces saisons, l’herbe des prairies est souvent courte et humide et de nombreuses feuilles mortes et graines jonchent le sol. En 2013, les foyers de cette affection se sont avérés beaucoup plus importants que les années précédentes. Auparavant, on trouvait surtout des cas en Wallonie mais cette année, plusieurs cas ont également été rapportés en Flandre.