La Belgique n'échappe pas au virus de la maladie hémorragique du lapin de type 2 (RHDV2)

Publié 02 Décembre 2016

Depuis 2016 en Belgique, on observe une nette propagation d'un nouveau variant du virus de la maladie hémorragique du lapin (RHDV), appelé RHDV2 (pour Rabbit Haemorrhagic Disease Virus 2). Le signe clinique le plus fréquemment observé avec les deux variants du virus est une mortalité aiguë des lapins.

Il est possible de vacciner contre les deux variants du virus. Le vaccin actuellement enregistré en Belgique contre la RHD ne protège pas contre la souche variante. Via le système de la cascade, le vétérinaire peut, sous sa propre responsabilité, importer un vaccin enregistré pour cette indication dans un autre état membre de l'UE. La situation épidémiologique actuelle justifie de vacciner préventivement les lapins contre la RHD. Cependant, la myxomatose fait, elle aussi, encore de très nombreuses victimes, tant chez les lapins sauvages que domestiques. En raison de l'actualité du RHDV2, la myxomatose reçoit trop peu d'attention aujourd'hui. Le vétérinaire a donc une importante mission, qui est d'informer correctement les propriétaires de lapins au sujet des maladies virales importantes dans cette espèce et des possibilités de prévention.