Alimentation du veau nouveau-né en diarrhée

Publié 05 Octobre 2015

Quelques rappels

Digestion
Chez un veau nouveau-né (~40kg), les besoins nutritifs et le métabolisme digestif sont très élevés. La surface d'absorption intestinale (totalité des villosités) est équivalente à celle d'un terrain de tennis : grande capacité d'absorption. Il y a renouvellement complet des entérocytes 2 fois par jour, ce qui correspond à ~2kg d'entérocytes : métabolisme très élevé. Les entérocytes quant à eux puisent leur énergie ET dans les apports sanguins ET directement dans la lumière intestinale. C'est l'aliment lacté qui pourvoit le mieux à ces exigences (Heath et al. 1989, Naylor, 1990). Si la colonisation de l'intestin est rapide, la stabilisation de la flore intestinale chez le nouveau-né prend plusieurs semaines (2-6sem), période pendant laquelle la flore est plus sensible aux perturbations. Certaines circonstances comme la naissance par césarienne ou l'usage d'antibiotiques (per os > parentéral) allonge la période nécessaire à son établissement et sa stabilisation. En parallèle, le système enzymatique des entérocytes se met en place et prend son essor avec comme élément central les lactases qui sont fonctionnelles dès la naissance (Kedinger et al. 1986).

Diarrhee
La diarrhée se définit comme l'émission fréquente (>5/j) de fèces de consistance anormale. Les deux composantes, fréquence et consistance, doivent être présentes simultanément pour parler de diarrhée. Lors de diarrhée, seuls ~60% des volumes ingérés sont absorbés (augmentation du volume des fèces si RH orale).